Accueil > ECOLES / ETUDES / EDUCATION > Ecole supérieures spécialisée > Quelle formation doit-on faire pour devenir pharmacien ?
devenir pharmacien

Quelle formation doit-on faire pour devenir pharmacien ?

La crise du Covid-19 fut l’occasion pour un certain nombre de métiers de revenir sur le devant de la scène en rappelant leur profonde utilité sociale. Alors que le pays fonctionnait au ralenti, caissières, éboueurs, mais aussi sphères sociales et médicales, étaient aux premières loges du combat. C’est ainsi que devenir pharmacien a pu redevenir une vocation chez la nouvelle génération de diplômés du baccalauréat. Cela pose cependant la question de la formation adéquate pour les personnes intéressées.

Devenir pharmacien : un chemin difficile vers un métier essentiel

Le chemin à suivre pour devenir pharmacien n’est pas simple, mais il permet de déboucher sur un métier utile et gratifiant. Une fois sorti du parcours de formation, un grand nombre d’espaces de travail potentiels s’offrent au titulaire du diplôme d’État. Il est possible d’exercer le métier en officine, mais aussi dans d’autres établissements de santé comme les hôpitaux. On peut également se tourner vers les secteurs de l’industrie, de la biologie médicale, de la distribution pharmaceutique, ou même vers l’armée. Les personnes ayant la vocation de devenir pharmaciens pensent en premier lieu au travail en officine.

En sortant du cursus de formation, elles accéderont le plus souvent à des postes de pharmaciens assistants, pour un salaire avoisinant les 2500 euros bruts par mois. Cependant, il sera par la suite possible de s’associer à un autre pharmacien, et de posséder des parts propres dans une pharmacie ! Cela est votre cas ? Bravo ! Vous pouvez créer votre tampon encreur pour votre pharmacie sur le site otypo ou chez tout autre spécialiste de la typographie. C’est le signe définitif et émouvant que vous êtes parvenu à accomplir votre objectif.

formation pharmacien

Les cursus pour obtenir le diplôme d’État en pharmacie

Devenir pharmacien signifie cependant avoir traversé en amont un chemin long et ardu. Le parcours de formation initiale n’est proposé qu’à la faculté, où l’aspirant pharmacien devra s’inscrire en Licence Accès Santé. Des épreuves d’admission écrites et orales sont organisées à la fin de la première année, et représentent un véritable concours d’accès pour intégrer véritablement la filière. Par la suite, la durée du cursus se prolongera de 5 années supplémentaires au minimum, cela dépendant de la spécialité choisie.

La durée de telles études peut surprendre, mais également se comprendre au regard des missions essentielles du pharmacien. Cependant, il est possible d’accéder au métier de pharmacien par une seconde voie. La durée des études y est plus courte, mais cette voie implique néanmoins de passer un brevet professionnel pour exercer quelques années en tant que préparateur en pharmacie. Par la suite, le titulaire pourra postuler pour être recruté en tant que pharmacien dans une officine, en préparant ou après avoir préparé un diplôme universitaire dans le cadre de la formation continue.

Se méfier de tout autre parcours de formation

Il n’existe pas d’autre formation pour devenir pharmacien en France. La formation privée a certes le vent en poupe ces dernières années. Il faut cependant comprendre que se prétendre organisme de formation et vendre des formations ne suffit pas à garantir que l’apprenant pourra ensuite exercer un métier. Pour cela, il faut encore avoir intégré une formation agréé par l’état, et cela, pour un certain nombre de raisons sérieuses. L’organisme de formation en question devra en premier lieu avoir accompli moult formalités administratives pour pouvoir bénéficier de l’agrément.

Cela suppose qu’il a fourni un grand nombre de pièces, telles que la liste des formateurs ou un programme détaillé d’actions de formation. Par-delà les critères à remplir par la suite, il faudra surtout que l’État ait reconnu la formation proposée comme étant à la fois diplômante, certifiante et qualifiante. Or, dans le cas de la pharmacie, le secteur est reconnu comme tellement sensible sur ce plan qu’y obtenir l’agrément est presque mission impossible. On ne peut donc trouver dans le privé que quelques écoles proposant des prépas ou un accompagnement en fin de cursus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *