Accueil > ECOLES / ETUDES / EDUCATION > Associations et organismes d'aides > Qu’est-ce que la dyslexie ? et comment aider les DYS !
La dyslexie

Qu’est-ce que la dyslexie ? et comment aider les DYS !

La dyslexie est un trouble d’apprentissage linguistique. La dyslexie fait référence à un ensemble de symptômes qui font en sorte que les personnes ont des difficultés avec des habiletés langagières spécifiques, en particulier la lecture. Les élèves dyslexiques éprouvent habituellement des difficultés avec d’autres habiletés langagières comme l’orthographe, l’écriture et la prononciation des mots. La dyslexie affecte les personnes tout au long de leur vie ; cependant, son impact peut changer à différentes étapes de la vie d’une personne. On parle de trouble d’apprentissage parce que la dyslexie peut rendre très difficile la réussite scolaire d’un élève dans le milieu d’enseignement typique et que, dans ses formes les plus graves, elle rendra l’élève admissible à une éducation spéciale, à des adaptations spéciales ou à des services de soutien supplémentaires.

Qu’est-ce qui cause la dyslexie ?

Les causes exactes de la dyslexie ne sont pas encore tout à fait claires, mais des études anatomiques et d’imagerie cérébrale montrent des différences dans la façon dont le cerveau d’une personne dyslexique se développe et fonctionne. De plus, on a constaté que la plupart des personnes dyslexiques ont de la difficulté à identifier les différents sons de la parole dans un mot et/ou à apprendre comment les lettres représentent ces sons, un facteur clé dans leurs difficultés de lecture. La dyslexie n’est pas due à un manque d’intelligence ou au désir d’apprendre ; avec des méthodes d’enseignement appropriées, les élèves dyslexiques peuvent apprendre avec succès.

Quelle est l’étendue de la dyslexie ?

Environ 13 à 14 % de la population scolaire à l’échelle nationale souffre d’un handicap qui les rend admissibles à une éducation spéciale. Les études actuelles indiquent que la moitié de tous les élèves admissibles à l’éducation de l’enfance en difficulté sont classés comme ayant un trouble d’apprentissage (TA) (6-7 %). Environ 85 % de ces élèves ont un trouble d’apprentissage primaire en lecture et en traitement du langage. Néanmoins, beaucoup plus de personnes – peut-être jusqu’à 15-20 % de la population dans son ensemble – présentent certains des symptômes de la dyslexie, notamment une lecture lente ou inexacte, une mauvaise orthographe, une mauvaise écriture ou un mélange de mots semblables. Tous ne seront pas admissibles à l’éducation de l’enfance en difficulté, mais il est probable qu’ils seront aux prises avec de nombreux aspects de l’apprentissage scolaire et qu’ils bénéficieront d’un enseignement systématique et explicite de la lecture, de l’écriture et du langage.

Aider les dyslexiques
La dyslexie se manifeste chez les personnes de tous les milieux et de tous les niveaux intellectuels. Les personnes dyslexiques peuvent être très brillantes. Ils sont souvent capables ou même doués dans des domaines tels que l’art, l’informatique, le design, le théâtre, l’électronique, les mathématiques, la mécanique, la musique, la physique, la vente et les sports.

De plus, la dyslexie existe dans les familles ; les parents dyslexiques sont très susceptibles d’avoir des enfants dyslexiques. Pour certaines personnes, la dyslexie est identifiée tôt dans leur vie, mais pour d’autres, elle n’est pas identifiée jusqu’à ce qu’elles vieillissent.

Quels sont les effets de la dyslexie ?

L’impact de la dyslexie est différent pour chaque personne et dépend de la gravité de l’état et de l’efficacité de l’enseignement ou de la remédiation. La principale difficulté réside dans la reconnaissance des mots et la fluidité de la lecture, de l’orthographe et de l’écriture. Certaines personnes dyslexiques réussissent à apprendre tôt à lire et à épeler, surtout avec un excellent enseignement, mais elles éprouvent plus tard leurs problèmes les plus débilitants lorsqu’elles ont besoin de compétences linguistiques plus complexes, comme la grammaire, la compréhension des manuels scolaires et la rédaction d’essais.

Les personnes dyslexiques peuvent aussi avoir des problèmes de langage oral, même après avoir été exposées à de bons modèles de langage à la maison et à un bon enseignement du langage à l’école. Ils peuvent avoir de la difficulté à s’exprimer clairement ou à comprendre pleinement ce que les autres veulent dire lorsqu’ils parlent. Ces problèmes linguistiques sont souvent difficiles à reconnaître, mais ils peuvent entraîner des problèmes majeurs à l’école, au travail et dans les relations avec les autres. Les effets de la dyslexie vont bien au-delà de la salle de classe.

La dyslexie peut également affecter l’image de soi d’une personne. Les élèves dyslexiques finissent souvent par se sentir muets et moins capables qu’ils ne le sont réellement. Après avoir subi beaucoup de stress en raison de problèmes scolaires, l’élève peut se décourager de poursuivre ses études.

Comment diagnostique-t-on la dyslexie ?

Avant de renvoyer un élève pour une évaluation complète, une école ou un district peut choisir de suivre les progrès d’un élève au moyen d’un bref test de dépistage et de déterminer si l’élève progresse à un niveau repère qui prédit le succès en lecture. Si un élève se situe en deçà de ce repère (ce qui équivaut environ au 40e percentile à l’échelle nationale), l’école peut immédiatement dispenser un enseignement supplémentaire intensif et individualisé en lecture avant de déterminer si l’élève a besoin d’une évaluation complète qui mènerait à une désignation d’admissibilité pour l’enfance en difficulté. Certains élèves ont simplement besoin d’un enseignement plus structuré et systématique pour se remettre sur les rails ; ils n’ont pas de troubles d’apprentissage. Pour ces élèves et même pour ceux qui souffrent de dyslexie, il est logique de mettre l’accent sur la prévention ou l’intervention précoce. Il n’y a aucun avantage pour l’enfant si l’enseignement spécial est retardé pendant des mois en attendant qu’un processus de test soit mis en œuvre. Ces pratiques qui consistent à enseigner d’abord, puis à déterminer qui a besoin de tests diagnostiques en fonction de la réponse à l’enseignement, sont encouragées par les politiques fédérales connues sous le nom de Réponse à l’intervention (RTI). Les parents doivent toutefois savoir qu’à tout moment, ils ont le droit de demander une évaluation complète en vertu de la loi IDEA, que l’élève reçoive ou non un enseignement dans le cadre d’un modèle RTI.

Cause de la dyslexie
Une évaluation complète comprend généralement des tests de rendement intellectuel et scolaire, ainsi qu’une évaluation des compétences langagières sous-jacentes essentielles qui sont étroitement liées à la dyslexie. Il s’agit notamment de compétences langagières réceptives (écoute) et expressives, de compétences phonologiques, y compris la conscience phonologique, ainsi que de la capacité de l’élève à nommer rapidement des lettres et des chiffres. La capacité d’un élève à lire des listes de mots de façon isolée, ainsi que des mots en contexte, devrait également être évaluée. Si un profil caractéristique des lecteurs dyslexiques se dessine, un plan d’intervention individualisé devrait être élaboré, qui devrait comprendre des mesures d’adaptation appropriées, comme une période prolongée. Les tests peuvent être effectués par une école formée ou par des spécialistes externes.

Quels sont les signes de dyslexie ?

Les problèmes rencontrés par les personnes dyslexiques sont des difficultés d’acquisition et d’utilisation du langage écrit. C’est un mythe que les personnes dyslexiques lisent à l’envers, bien que l’orthographe puisse parfois sembler assez confuse parce que les élèves ont de la difficulté à se souvenir des symboles de lettres pour les sons et à former des souvenirs pour les mots. Parmi les autres problèmes rencontrés par les personnes dyslexiques, mentionnons les suivants :

  • Apprendre à parler
  • Apprendre les lettres et leurs sons
  • Organiser la langue écrite et parlée
  • Mémoriser les faits sur les nombres
  • Lire assez rapidement pour comprendre
  • Persistance et compréhension de travaux de lecture plus longs
  • Épellation
  • Apprendre une langue étrangère
  • Effectuer correctement les opérations mathématiques

Tous les élèves qui ont des difficultés avec ces habiletés n’ont pas la dyslexie. Les tests formels de lecture, de langage et d’écriture sont le seul moyen de confirmer un diagnostic de dyslexie soupçonnée.

Comment traiter la dyslexie ?

La dyslexie est une maladie qui dure toute la vie. Avec une aide appropriée, de nombreuses personnes dyslexiques peuvent apprendre à lire et à bien écrire. L’identification et le traitement précoces sont essentiels pour aider les personnes dyslexiques à réussir à l’école et dans la vie. La plupart des personnes dyslexiques ont besoin de l’aide d’un enseignant, d’un tuteur ou d’un thérapeute spécialement formé pour utiliser une approche multisensorielle et structurée du langage. Il est important que ces personnes soient enseignées par une méthode systématique et explicite qui implique plusieurs sens (entendre, voir, toucher) en même temps. De nombreuses personnes dyslexiques ont besoin d’une aide individuelle pour pouvoir avancer à leur propre rythme. De plus, les élèves dyslexiques ont souvent besoin de beaucoup de pratique structurée et de rétroaction immédiate et corrective pour acquérir des compétences en reconnaissance automatique des mots. Pour les élèves dyslexiques, il est utile que leurs thérapeutes universitaires externes travaillent en étroite collaboration avec les titulaires de classe.

Les écoles peuvent mettre en œuvre des adaptations et des modifications scolaires pour aider les élèves dyslexiques à réussir. Par exemple, un élève dyslexique peut se voir accorder plus de temps pour accomplir des tâches, prendre des notes et faire des tâches modifiées en conséquence. Les enseignants peuvent donner des tests enregistrés ou permettre aux élèves dyslexiques d’utiliser d’autres méthodes d’évaluation.

Les élèves peuvent bénéficier de l’écoute de livres audio et de l’utilisation de logiciels de lecture de texte et de traitement de texte. Les élèves peuvent aussi avoir besoin d’aide pour des problèmes émotionnels qui surviennent parfois à la suite de difficultés à l’école. Les spécialistes de la santé mentale peuvent aider les élèves à faire face à leurs difficultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *