Accueil > FORMATIONS / APPRENTISSAGES > Formation professionnelle > Comment devenir tourneur-fraiseur ?

Comment devenir tourneur-fraiseur ?

Dans le monde de l’industrie, le tourneur-fraiseur est chargé de la fabrication et de la production des pièces mécaniques. Ce professionnel intervient dans de nombreux secteurs d’activités et il s’agit d’un métier en perpétuelle évolution. Si cette profession vous intéresse, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce poste dans cet article.

Tourneur-fraiseur : ses missions

Un tourneur-fraiseur travaille dans une usine ou un atelier de fabrication industrielle. Il a pour principale fonction l’usinage et la conception des pièces dédiées à la construction métallique. Il veille à fabriquer des produits en conformité avec les besoins et exigences de la clientèle. Ce professionnel a pour mission l’étude du plan de fabrication, la définition des phases d’usinage et la configuration du programme à utiliser. Il choisit les outils de coupe, notamment une fraiseuse ou un tour et s’occupe de la planification du montage des diverses pièces. Enfin, il veille personnellement à la prévention des malfaçons et au bon fonctionnement des machines.

Il s’assure de la conformité des pièces, de leur quantité et de leur qualité, et d’ailleurs, un tourneur-fraiseur prend aussi en charge la maintenance des outils utilisés pour l’usinage. Vous pouvez avoir un aperçu de l’application professionnelle de ses compétences sur ce site et découvrir par la même occasion l’importance des tâches réalisés et des compétences exigées pour ce métier.

tourneur fraiseur

Les compétences requises pour le poste

Un tourneur-fraiseur se charge de produire des pièces uniques en grande ou petite quantité, destinées à différents domaines d’activités. Parmi ces derniers, nous pouvons noter le secteur médical, l’industrie de l’électronique, la construction navale ou encore le domaine de l’automobile.

Ce métier nécessite de la rigueur, de la précision, une grande capacité de concentration et une bonne condition physique. Vous devez aussi être familier avec la géométrie et les mathématiques pour lire les dessins ou les plans industriels. Avec l’évolution de ce métier, il est devenu indispensable de maîtriser les logiciels de Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO) et naturellement les outils informatiques. Comme les machines à commandes numériques sont d’actualité, une connaissance en langages de programmation constitue un atout afin d’assurer leur paramétrage.

Les formations professionnelles pour devenir tourneur-fraiseur

Le métier de tourneur-fraiseur est accessible à tout le monde. Cependant, vous devez impérativement suivre des formations adaptées. Dès la fin du collège, vous pouvez déjà préparer un CAP Métiers de la production mécanique informatisée. Une formation plus pointue est recommandée si vous envisagez une évolution de carrière. Face à l’évolution permanente des équipements et des machines utilisés, les recruteurs sont généralement en quête de personnes justifiant au moins d’un baccalauréat. Nous vous conseillons d’obtenir un bac professionnel technicien outilleur, technicien d’usinage ou technicien de pilotage de système de production automatisée.

N’hésitez pas à approfondir vos connaissances via des formations continues. Pour devenir un expert qualifié, tournez-vous vers un BTS en conception de produits industriels. Si vous êtes un travailleur expérimenté, vous pouvez optimiser vos chances d’obtenir une promotion en passant la Certification Tourneur industriel.

Le métier de tourneur-fraiseur est très prometteur. Régulièrement, l’industrie de l’armement, de l’automobile et de la métallurgie recrute, et cette profession ne cesse d’évoluer et d’innover. C’est pourquoi nous vous conseillons aussi de vous former continuellement pour être à jour des améliorations techniques des machines d’usinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *