Accueil > EMPLOIS / STAGES / RECRUTEMENTS > Infos pratiques et conseils > Comment vite retrouver un emploi après un licenciement ?

Comment vite retrouver un emploi après un licenciement ?

La perte d’un emploi quelle qu’en soit la raison est une situation souvent difficile à vivre. Le licenciement est pour la plupart du temps accompagné de la perte d’assurance et de confiance en soi et doit dès lors être traité. Autrement, il sera difficile de prétendre à un nouvel emploi. Mais en plus de ce travail de fond, quelles sont les perspectives pour un licencié ?

Faire le vide et tourner la page pour retrouver un emploi après un licenciement

Perdre son emploi c’est être à la merci de toutes sortes de sentiments et d’émotions. L’angoisse, le doute, le manque d’assurance s’entremêlent pour faire un cocktail de désolation et d’abattement. L’estime de soi ainsi que la confiance déserte le forum. Face à un tableau si sombre, il faut d’abord prendre le temps de faire le vide.

Si le licenciement est intervenu pour une faute personnelle, le plus important sera de prendre du recul, d’analyser la situation et de tirer les leçons qui s’imposent. L’honnêteté envers soi-même doit y jouer un rôle prépondérant. Elle permettra d’accepter et d’assumer vos responsabilités, d’identifier vos faiblesses voire vos forces à l’occasion.

Ensuite, une fois cette remise en cause faite et les leçons tirées, il faudra tourner la page en restant actif. Éviter de se morfondre et de se déprécier en passant à l’action est une bonne décision.

Voici de bons conseils pour savoir comment retrouver vite un emploi qui vous conviendra aussi bien en terme de salaire que de son contenu.

Rester actif pour trouver un nouvel emploi après son licenciement

Pour ne pas sombrer dans l’inaction et dans le découragement, gardez le rythme en vous levant tôt par exemple. Perdre ces habitudes pourrait renforcer le sentiment de nullité et de culpabilité voire d’échec. Pour l’éviter, associez-vous à des activités et œuvres sociales. Proposez s’il le faut le bénévolat dans des activités qui vous permettront de vous reconstruire socialement.

Cela vous redonnera confiance en vous et vous permettra de continuer à apprendre et acquérir de nouvelles expériences avec des gens qui vous acceptent. Toujours dans le but de rester actif, il est possible de vous tourner vers des formations gratuites pour renforcer vos capacités en attendant. En effet, avec Internet, de nombreuses plateformes existent et proposent ce genre d’apprentissage.

Faire le point de ses qualités

Au lieu de voir le licenciement comme un drame, vous pouvez le tourner en votre faveur. Par exemple, il serait idéal de considérer ce moment comme une trêve pour évaluer ce que vous valez réellement. Il s’agira de faire une check-list de vos forces, atouts et compétences que vous pouvez mettre en avant lors d’un nouvel entretien d’embauche.

À cette étape, il est possible de découvrir que le secteur dans lequel vous travailliez n’est plus en orbite sur le marché de l’emploi. Dès lors, vos compétences peuvent avoir besoin de quelques touches de mise à jour pour répondre aux nouvelles exigences professionnelles du moment. Dès lors, vous pouvez actualiser vos compétences et les compléter par des formations.

Notez que cette situation peut vous amener à devoir vous orienter vers des métiers voisins de votre ancienne profession. Ou carrément, vous ferez une reconversion pour vous ajuster au marché de l’emploi. Plus tôt vous percevrez ces subtilités, mieux vous saurez y répondre rapidement pour vous relancer.

Revoir votre CV et relancer les recherches d’mploi après le licenciement

Une fois que vous avez pris le temps de faire le vide, de tourner la page tout en restant actif, c’est le moment de faire le toilettage de votre CV. Il faudra y insérer les expériences de bénévolat et les formations que vous avez faites. Ensuite, faites de la recherche d’emploi une activité journalière avec des objectifs à atteindre.

Fixez-vous par exemple un nombre précis de CV à déposer et d’appels à effectuer par jour. Restez discipliné et concentré à ce sujet tout en continuant vos apprentissages ou œuvres sociales. Surtout, lors des entretiens d’embauche, ne commettez jamais l’impair de critiquer encore moins de dénigrer votre ancien employeur. Attelez-vous à démontrer ce que vous pouvez apporter à votre potentiel futur employeur.

Avez-vous songé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Le licenciement peut être une aubaine qui vous mettra sur les rails de votre propre business. Quelque chose qui vous passionne peut être à l’origine d’une entreprise naissante. Une fois, ce talent ou cette passion découverte, en plus de vous faire former pour mieux l’optimiser, commencez à le mettre au service de vos proches. Et bientôt, vous pourrez voir votre entreprise éclore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *