Accueil > EMPLOIS / STAGES / RECRUTEMENTS > Infos pratiques et conseils > Mutation professionnelle à l’étranger : comment se préparer ?

Mutation professionnelle à l’étranger : comment se préparer ?

La mutation professionnelle à l’étranger peut émaner d’une demande du salarié lui-même, ou comprise dans les clauses d’un contrat avec une entreprise internationale. Dans tous les cas, ce changement de lieu de travail nécessite une organisation en amont, afin de donner les meilleures chances à une intégration réussie. Cette préparation passe par différents aspects, notamment l’imprégnation de la culture du pays d’accueil.

Apprendre une langue étrangère ne suffit pas

Une mutation à l’étranger présente son lot de préparatifs, notamment l’acquisition, ou le perfectionnement, de la langue du pays d’accueil. L’apprentissage de la langue étrangère est effectivement souvent le premier élément auquel on pense. Pour autant, il est opportun de suivre une formation interculturelle.

La raison ?  L’expatriation demande une adaptation sur plusieurs niveaux. Il s’agit en effet de s’intégrer à un nouveau mode de vie, à une culture et des codes qui diffèrent de son pays natal. Il s’agit par conséquent d’un véritable saut dans l’inconnu.

Se préparer en amont grâce à l’aide d’une formation permet de se familiariser avec les divers us et coutumes du pays d’accueil, avant même de s’y installer. Quelles sont les valeurs de ce pays ? Quelles sont les clés permettant de décoder telle ou telle autre nouvelle situation rencontrée ? Comment réagir à tel événement ? Autant de questions peuvent trouver leurs réponses via une préparation préalable.

Réussir sa mutation à l’étranger demande une réelle volonté. Mais une fois familiarisé avec les différences culturelles, il sera plus aisé de s’intégrer au sein de la population.

Une culture du travail différente

Changer de lieu de travail dans son propre pays d’origine demande déjà un temps d’adaptation. Si le lieu de mutation est à l’étranger, le changement de repère est encore plus brutal. Il s’agit en effet de s’adapter à une nouvelle équipe de collègues, à de nouvelles méthodes de travail, et parfois même à de nouvelles fonctions,  Malgré tout, il est souvent demandé d’être opérationnel le plus rapidement possible. Ainsi, préparer sa mutation en s’imprégnant de la culture du pays hôte, c’est aussi s’imprégner de la culture du travail de ce pays. Lorsque l’imprégnation culturelle du pays sera acquise, plus vite se fera l’intégration au sein de la nouvelle équipe de travail, où les échanges seront plus facilement et rapidement harmonieux et, par conséquent, efficaces.

La mutation professionnelle pour l’étranger est une expérience riche, tant humainement que professionnellement. Si partir travailler à l’étranger peut cependant faire peur à certains, elle représente au contraire un objectif pour d’autres. Dans ce dernier cas, et si son entreprise ne propose pas de programme d’échange, il est néanmoins possible de se mettre à la recherche d’un nouvel emploi pour travailler à l’étranger, et démarrer une nouvelle aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *