Accueil > EMPLOIS / STAGES / RECRUTEMENTS > Infos pratiques et conseils > La crise de la COVID-19 : le jour d’après pour les écoles
crise covid-19

La crise de la COVID-19 : le jour d’après pour les écoles

La crise de la COVID-19 a impacté de nombreux domaines de la vie quotidienne et les écoles n’y ont pas fait exception. Avec les mesures de déconfinement, la réouverture des écoles n’était qu’une question de temps. Mais cette réouverture s’accompagne de nouveaux challenges tant pour les parents que pour les responsables des établissements scolaires.

Le souci de protection des parents

En envoyant leurs enfants à l’école, les parents ont toujours craint pour la santé de leurs enfants. Que ce soit en période de grippe ou pour le traitement d’une plaie (avec une solution stérile avant la pose d’un pansement), les risques pour les enfants sont quotidiens.

Et désormais, à la liste de ces préoccupations et des bactéries « usuelles » s’ajoute la COVID-19. Ce virus – dont le vaccin n’a pas encore été découvert – est encore relativement peu connu mais de nombreuses études ont déjà conclu que les enfants (moins de 18ans) présentent un risque minime de passer des séjours dans les hôpitaux.

Cela étant, les premiers responsables de la santé des enfants sont, avant tout, leurs parents. A chaque âge, il faut adopter une manière adaptée afin de faire comprendre aux enfants les risques de contraction du virus, surtout en termes de contamination de personnes vulnérables. Et toujours suivant l’âge, prévoir un dispositif de protection surtout à partir des pré-ados. Il faudra, en outre les équiper d’un kit de protection qui se compose principalement :

  • De masques (médicaux ou en tissu) ;
  • Et, d’un flacon de gel hydroalcoolique : excellent antibactérien et antiseptique qui – bien que ne remplaçant pas le lavage des mains – est une bonne alternative en l’absence d’eau potable et de savon.

Vous retrouverez des films antimicrobien en allant chez Clean Zone Protect

covid19 et école

Installer des films adhésifs antimicrobiens dans les écoles

Cela étant, la responsabilité de la sécurité des enfants est partagée entre les parents et les responsables des établissements scolaires. Du point de vue de ces derniers, de nombreux dispositifs peuvent être adoptés. Par exemple afin de protéger les surfaces (comme les bancs des écoliers) il est possible d’installer un film antimicrobien.

Ce dispositif est déjà utilisé dans des lieux nécessitant un certain degré d’hygiène et de protection : en milieu hospitalier, vitrines et tables de restaurant, sur des bureaux… Il s’agit généralement d’un film PVC polymère adhésif et autocollant à appliquer directement sur la surface à protéger. Transparent, il pourra également être appliqué sur les vitres des fenêtres ou les baies vitrées de l’école, toujours afin de minimiser les risques de contamination.

Facile à installer avec une paire de ciseaux ou un cutter, le film antimicrobien contient des agents antimicrobiens, ce qui permet de lutter contre la prolifération des bactéries (et pas uniquement de la COVID-19). Ce vinyle adhésif est donc une mesure hygiénique parfaitement complémentaire avec d’autres mesures. Pour une sécurité renforcée, il peut être appliqué en différents endroits : sur des panneaux muraux, les poignées de porte, les rampes d’escalier, etc.

Autres mesures à mettre en places pour la protection des élèves

Mais il va de soi que la lutte contre la COVID-19 sera un combat de longue haleine qui fera appel à une large gamme de mesures et que le film de protection ne se suffira pas à lui-même. Toujours en considérant le jeune âge des enfants, voici certaines mesures à mettre en place dans les écoles

  • Améliorer la communication visuelle concernant les gestes barrières : des affichages imprimés (à la fois décoratifs et ludiques) qui rappelleront les gestes à éviter ;
  • Une signalétique rappelant l’hygiène des mains : comment se laver les mains correctement (les bons gestes à adopter, le rinçage…) ;
  • Désinfection régulière des salles de classe et des lieux communs : le personnel nettoyant devra être sensibilisé à l’importance de bien désinfecter les locaux à l’eau de Javel (désinfectant virucide, bactéricide et fongicide) et de le faire régulièrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *