Accueil > ECOLES / ETUDES / EDUCATION > Collège et lycée > Système éducatif : organisation de l’éducation en France
Education en France

Système éducatif : organisation de l’éducation en France

De la maternelle au lycée – 1re partie d’un guide sur le système éducatif en France

L’enseignement supérieur en France

Il était communément admis que le système éducatif français était l’un des meilleurs au monde. Aujourd’hui, bien qu’une combinaison aussi audacieuse doive être remise en question, il est toujours vrai de dire que l’affirmation selon laquelle le système éducatif français est l’un des plus performants au monde, et que dans certains domaines, elle reste un leader mondial. Selon l’OCDE, le système éducatif français est moyen par rapport aux autres pays développés.

L’enseignement est obligatoire en France de 6 à 16 ans, mais un grand nombre d’enfants sont scolarisés. La majorité des enfants commencent l’école bien avant l’âge minimum, souvent aussi souvent que de deux ans, et plus de 50% des 18-21 ans en France sont encore en formation à temps plein, ou suivant une formation professionnelle. Environ 64% de l’ensemble des élèves en France achèvent leurs études secondaires. Connus sous le nom de baccalauréat ou de l’examen d’entrée à l’université, le baccalauréat professionnel. L’objectif officiel – estimé comme nécessaire pour les besoins de la nation – est de 80%.

Les différents types d’écoles (selon l’âge des élèves)

Ecole Maternelle et crèches

Les Ecoles Maternelles accueillent les élèves de 2 à 6 ans et les préparent à entrer à l’école primaire. L’école maternelle française est plus qu’une simple école de jeux, le programme scolaire comprend la lecture et l’écriture, le calcul et même parfois une langue étrangère, ainsi que des activités artistiques et créatives. Il y a trois classes, les petits, les moyens et les grands.

Avant les écoles maternelles, il y a aussi beaucoup de crèches privées et publiques, appelées crèches. Ces crèches gardent les bébés de 2 mois à 3 ans, jusqu’à ce qu’ils puissent fréquenter l’Ecole Maternelle. Il existe plusieurs types de crèches (Crèches Collectives, Haltes-Garderies, Micro-Crèches, Micro-Crèches, Crèches Parentales, etc.) offrant différents services (garde régulière ou temporaire), taille (de 10 à 60 enfants) et gestion (crèches Parentales demandent l’aide des parents). Il y a plus de 11 000 crèches en France, mais il peut être difficile d’obtenir une place, et il est conseillé aux mères de chercher une place dès qu’elles sont enceintes. D’autres alternatives existent, les Assistantes Maternelles peuvent garder 3 ou 4 bébés chez elles et sont reconnues par l’Etat français.

Ecole primaire, ou Ecole élémentaire en France

A l’école primaire, on a cinq classes, pour les 6 à 11 ans. Le programme de l’enseignement primaire en France est similaire à celui d’autres pays et comprend l’alphabétisation et la numération, avec des cours de français, d’arithmétique, mais aussi de géographie et d’histoire, d’arts, et de plus en plus souvent une langue étrangère, généralement l’anglais. Jusqu’en 2008, la semaine scolaire était du lundi au samedi matin, avec le mercredi libre. Depuis septembre 2008, il n’y a plus de cours le samedi matin. Les élèves ont en moyenne 28 heures de cours par semaine. Les cinq classes de l’Ecole Primaire sont, dans l’ordre, CP, CE1, CE2, CM1 et CM2 : CP est Cours préparatoire, classe préparatoire, CE signifie cours élémentaire – classe élémentaire -, et CM est cours moyen, classe moyenne ; les deux classes moyennes sont une préparation au niveau suivant, le collège.

Collège en France

Au collège, on a quatre niveaux, normalement pour les élèves âgés de 11 à 15 ans. Le collège unique est l’épine dorsale du système scolaire français. Tous les élèves vont au collège, généralement à l’âge de 11 ans, mais parfois à un âge plus avancé, s’ils ont été amenés à redoubler une année à l’école primaire. Le collège est conçu pour offrir à tous les élèves un enseignement secondaire fondamental, après quoi un certain degré de spécialisation sera introduit. Dans la pratique, les élèves sont souvent orientés, au cours de leurs années de collège, soit vers les classes générales, d’où ils devront poursuivre leurs études dans un lycée traditionnel, soit vers des classes plus techniques, après quoi ils devront passer un examen appelé brevet, puis soit arrêter leurs études secondaires (s’ils ont atteint l’âge de la scolarité obligatoire), soit poursuivre dans un lycée professionnel ou professionnel. Le programme du collège comprend le français, les mathématiques, l’histoire, la géographie, l’enseignement technique, l’art/musique, l’éducation physique, l’éducation civique, quelques sciences et au moins une langue étrangère. Les quatre classes, correspondant aux classes de 6e à 9e année, sont appelées sixième, cinquième, quatrième et troisième.

Lycée français

Le lycée français traditionnel couvre les trois dernières années de l’enseignement secondaire. Il existe deux grands types de lycée traditionnel, le lycée général ou lycée classique et le lycée technique. Dans les grandes villes, il y aura un mélange des deux types, dans les petites villes, il n’y aura peut-être pas de lycée technique. La fonction principale du lycée est de préparer les élèves à passer l’examen du baccalauréat (ou bac). Les classes d’un lycée traditionnel couvrent la même gamme qu’au collège, avec l’ajout de la philosophie (pour tous) en dernière année. Les trois classes (de la 10e à la 12e année) sont appelées seconde, première et terminale.

Système éducatif français
En théorie, tous les lycées publics offrent la même qualité d’enseignement, dans le cadre du système éducatif national, et les lycées privés doivent fournir la même qualité ; en pratique, ce n’est pas strictement vrai, et les classements publiés chaque année mettent en évidence les très hauts niveaux de performance de plusieurs lycées qui sont généralement reconnus comme les meilleures écoles françaises : le lycée Louis-le-Grand ou Lycée Henri-IV à Paris, le lycée Fermat à Toulouse et quelques autres lycées publics de renom. Cependant, ces dernières années, de plus en plus de lycées privés, comme le Collège Stanislas à Paris, le plus grand lycée privé de France, ont pris les premières places dans les classements du classement.

En 2010, le classement des lycées français publié par le Figaro ne comptait que 6 lycées d’Etat dans le top 20, celui du magazine l’Etudiant ne comptait que 5 lycées d’Etat dans le top 20 et celui de L’Internaute 8 lycées publics contre 12 écoles privées dans le top 20. Au niveau secondaire, environ 20% des élèves sont dans des écoles privées, contre un peu moins de 80% dans l’enseignement public. Voir ci-dessous Écoles publiques et privées

Les élèves d’un lycée technique peuvent commencer à se spécialiser dans un domaine technique assez restreint, en plus de leurs études secondaires générales. Il existe des lycées techniques spécialisés dans des domaines tels que les microtechnologies ou l’aéronautique. Les lycées techniques qui dispensent une formation dans des domaines très spécialisés sont généralement des internats, puisqu’ils recrutent des élèves issus d’un large bassin d’attraction, voire parfois de toute la France.

Lycée professionnel pour les français

Les Lycées Pros, comme on les appelle communément, offrent un programme essentiellement non académique aux jeunes qui ont l’intention d’occuper des emplois manuels ou de bureau. Les élèves travailleront soit vers un baccalauréat professionnel (bac pro), pour lequel ils devront continuer à suivre des cours dans les principales matières académiques – français, mathématiques, et souvent une langue étrangère), un BEP (Brevet d’enseignement professionnel), ou un CAP (certificat d’aptitude professionnelle). Un type commun de Lycée pro, que l’on trouve dans la plupart des villes, est le lycée du bâtiment, où les élèves se spécialisent dans l’un des nombreux métiers du secteur du bâtiment et de la construction. Il y a aussi un bon nombre de lycées agricoles, des lycées agricoles et même des lycées horticoles, des lycées horticoles, qui assurent la formation de plus en plus technique dont les agriculteurs et les jardiniers de demain ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *