Accueil > EMPLOIS / STAGES / RECRUTEMENTS > Infos pratiques et conseils > Abandon de poste d’un CDI : vérifiez si vous avez le droit au chômage
quitter travail

Abandon de poste d’un CDI : vérifiez si vous avez le droit au chômage

Beaucoup de salariés ne connaissent pas les règles qui régissent un employé CDI et un autre en CDD au sein d’une entreprise. C’est pour cette raison qu’ils commettent souvent des erreurs en ce qui concerne les comportements à adopter. Le plus souvent, employeurs et employés sont en conflit quand ces derniers abandonnent leur poste. En effet, à ce moment-là, les employeurs doivent appliquer des sanctions disciplinaires.

En quoi consiste un abandon de poste ?

Bon nombre d’entre nous ne savent pas quand doit parler d’abandon de poste. Eh bien ! Sachez que de telles situations se produisent si l’employé vaque à son poste pendant des heures où il doit encore travailler.  En effet, certains salariés sont absents du lieu de travail ponctuellement. Il y a également ceux qui ne travaillent pas pour une période qui peut s’étaler pendant plusieurs jours. Ces absences sont considérées comme étant des abandons de poste dans la mesure où elles n’ont pas été autorisées. Elles ne sont pas également justifiées. L’abandon de poste se rapporte aussi à un départ anticipé d’un employé de son travail.

L’abandon de poste est différent d’une démission dans la mesure où il émane d’une décision ne répondant à aucun critère clair. Effectivement, nous sommes en face d’une démission quand la décision de quitter son poste de travail est unilatérale émanant du salarié. Ce dernier souhaite rompre son contrat d’employé en CDI.

chômage

Le salarié bénéficie-t-il des droits au chômage en cas d’abandon de poste ?

Certes, un abandon de poste est considéré comme une faute grave dans le monde du travail. Il est, de ce fait, passible de sanctions sévères. Une d’entre elles est le licenciement. Toutefois, si vous étiez renvoyé pour un abandon de poste, vous avez encore la possibilité de demander des allocations chômage auprès de Pôle emploi. Effectivement, cette entité juge que le salarié n’a pas voulu indépendamment abandonner son poste. Il n’a pas souhaité volontairement se retrouver au chômage. Cependant, ce ne sont pas tous les employés qui peuvent bénéficier de ces allocations.

En fait, le salarié doit répondre à quelques critères s’il veut obtenir l’allocation chômage. Le premier critère consiste en la possession d’une durée de travail d’au moins 610 heures au sein de l’entreprise. Vous voulez rompre votre contrat de CDI ? Vous souhaitez bénéficier des allocations chômage ? Vérifiez vos heures de travail, et ce pendant les 28 mois précédents le moment où vous souhaitez mettre fin à votre contrat. Cette action est nécessaire pour les personnes ayant moins de 50 ans. Pour ceux qui ont 50 ans et plus, ils doivent procéder à la vérification des heures de travail des 36 mois avant son départ.

Pôle Emploi est très attentif au remplissage de toutes ces conditions. En effet, vous allez vous mettre au même rang que les gens ayant été privés d’emploi. Mais, vous devez aussi savoir que certains employeurs ne procèdent pas au licenciement des salariés qui ont abandonné leur poste. En effet, ils cessent tout simplement de payer leur salaire. Dans ce cas-là, vous ne serez pas considéré comme un employé qui a perdu son travail. Vous ne pourrez pas ainsi demander des allocations chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *