Accueil > FORMATIONS / APPRENTISSAGES > Formation professionnelle > Une formation taxi pour valoriser le métier
formation taxi

Une formation taxi pour valoriser le métier

Nul ne peut dévaloriser le métier d’un chauffeur de taxi. En effet, accéder au métier n’est pas aussi facile qu’on le croit. Plusieurs conditions sont requises pour accéder à la profession.

1ère condition : Avoir le profil requis

Pour devenir chauffeur de taxi, vous devez détenir un permis de conduire de catégorie B. Il s’agit là d’une condition de base. Ensuite, vous devez être reconnu apte à conduire un véhicule après une visite médicale auprès d’un médecin agréé par la préfecture. Si celui-ci vous déclare inapte, vous ne pourrez pas aller plus loin.

Après avoir passé avec succès votre visite, vous devez maintenant suivre une formation en vue de décrocher un diplôme PSC1 ou diplôme de premiers secours. C’est tout à fait logique puisque vous allez transporter des humains. Et en cas d’incident sanitaire, vous saurez quoi faire avant l’arrivée des secours.

Dernière chose, et non des moindres, votre casier judiciaire doit être vierge. En d’autres termes, elle ne doit comporter aucune condamnation.

2ème condition : Obtenir une carte professionnelle

Une carte professionnelle est pour un chauffeur de taxi le moyen de prouver la qualité de son service. Elle peut être prise comme une garantie de compétence pour les clients. Faites donc le nécessaire pour obtenir une carte professionnelle de taxi.

Vous pouvez obtenir ce document uniquement après avoir passé l’examen du certificat de capacité professionnelle organisé par le préfet plusieurs fois par an. Pour s’inscrire à l’examen, il vous suffit de remplir un formulaire disponible à la préfecture ou sur son site internet. Pour vous familiariser avec la forme et le style de l’examen, il est conseillé de suivre une formation pour taxi.

Votre carte professionnelle vous sera livrée dans les trois mois si vous réussissez l’examen. Elle précise les départements où vous pourrez exercer votre activité. Une fois que vous devenez chauffeur de taxi, vous devez suivre un stage dispensé par une école agréée tous les 5 ans.

métier taxi

3ème condition : Demander une licence

Même si vous remplissez toutes les conditions susmentionnées, sachez que vous ne pourrez pas exercer le métier de chauffeur de taxi sans une licence ou plus précisément une Autorisation de stationnement (ADS). Toutefois, il y a toujours une solution pour ceux qui sont pressés de travailler. Ces derniers peuvent louer une licence à un exploitant. Vous aurez ainsi le statut de salarié et percevrez une rémunération mensuelle. Vous pouvez également attendre que votre licence soit délivrée avant de travailler si vous voulez être payé à votre compte.

Par ailleurs, deux possibilités s’offrent aux intéressés par le métier pour obtenir une licence d’exploitation de leur taxi. La plus simple et de faire directement une demande auprès de la commune. Le seul hic avec cette démarche, c’est que le document peut ne pas être délivré qu’après plusieurs mois suivant la demande.

Acheter la licence d’un autre chauffeur de taxi qui veut arrêter son activité vous évite de passer par la commune. Cependant, vous devez bien vous assurer que la licence a été obtenue avant le 1er octobre 2014. Après cette date, toute licence ne peut plus être revendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *