Accueil > EMPLOIS / STAGES / RECRUTEMENTS > Infos pratiques et conseils > Comment traduire une page de site internet
Traduction d’un site Web

Comment traduire une page de site internet

Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, la création et la maintenance d’un site web est devenue une obligation pour toute entreprise. Cela concerne tout particulièrement les entreprises internationales. Pour celles-ci, le simple fait d’avoir un site web ne suffit pas. Les entreprises internationales doivent créer un site Web multilingue afin d’accroître leur présence en ligne dans les pays cibles. Pourtant, la simple traduction de page ne suffit pas non plus aujourd’hui. En effet, le contenu doit être le plus attrayant possible pour le public visé. C’est là que la localisation entre en jeu.

Traduction d’un site Web : deux options de base

La traduction de sites internet s’effectue selon deux modèles de base : la traduction humaine ou la traduction automatique. Ces deux modèles sont toujours utilisés et ont tous deux leurs avantages et leurs inconvénients.

Traduction humaine

La traduction humaine, qui se passe d’explications, fait appel à un traducteur humain professionnel. Ce modèle est plus fréquemment utilisé que la traduction automatique, principalement en raison du besoin de localisation. Par exemple, certains mots d’une phrase peuvent avoir des significations différentes selon le contexte de l’ensemble du paragraphe. Après avoir lu le passage précédent, le spécialiste humain fournira probablement la traduction précise du mot nécessaire dans la phrase.

En outre, au cours du processus de localisation, de nombreux facteurs humains doivent être pris en compte. Ceux-ci incluent les spécificités culturelles, l’argot, les tendances, etc. Tout cela ne peut être réalisé que par un traducteur humain qui s’appuie sur de nombreuses sources fiables différentes ; ainsi que sur ses propres connaissances de base et son bon sens. Le résultat sera exactement ce que la localisation implique, un texte adapté, authentique et d’apparence naturelle.

La traduction automatique

La traduction automatique est généralement réalisée par un logiciel spécial qui effectue une traduction automatisée. Certains webmasters peuvent utiliser la traduction automatique pour traduire entièrement leur site Web, mais ils s’exposent à de sérieux risques. Les logiciels conçus pour la traduction présentent de nombreuses imperfections en fournissant un résultat très maladroit et à consonance robotique. Cela peut à son tour désorienter les clients et nuire à l’entreprise d’une manière ou d’une autre.

Pourtant, la traduction automatique peut s’avérer précieuse lorsqu’il s’agit de réaliser une traduction préalable du site Web. Cette traduction constitue la base du travail ultérieur du traducteur humain. Un tel modèle permet à de nombreuses entreprises de gagner du temps et de l’argent.

traduire page site internet

Traduction d’un site Web : trois méthodes de base

Alors que les deux options précédentes concernaient les performances de traduction, les trois méthodes suivantes concernent l’organisation du contenu traduit. Elle est particulièrement importante en localisation, car elle va au-delà de la simple traduction et nécessite que tout soit organisé. Ainsi, les 3 principales méthodes d’organisation du contenu traduit sont :

  • Solution basée sur un proxy. Cette technologie crée un lien entre deux serveurs utilisés pour stocker le contenu du site. L’un de ces serveurs contient toutes les informations dans la langue d’origine du site Web et un autre dans la langue cible. L’avantage de l’utilisation de cette technologie réside dans l’absence d’interférences du côté du propriétaire du site Web.
  • Les systèmes de gestion de contenu CMS sont automatisés du côté back-end et sont simples à utiliser. En utilisant un connecteur CMS, vous pouvez créer et gérer des pages Web dans différents langages sans avoir besoin de faire appel à un spécialiste de la programmation.
  • Les interfaces de programmation d’applications, ou API , en abrégé : Ce sont des ensembles de protocoles informatiques, d’outils et d’applications qui permettent d’agir au sein d’un système d’exploitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *