Accueil > FORMATIONS / APPRENTISSAGES > Portraits de métiers > Pleins feux sur l’artisanat : le métier de métallier
métallier artisanat

Pleins feux sur l’artisanat : le métier de métallier

Le métallier reste méconnu du grand public, malgré son rôle essentiel dans la construction. Dans ce domaine, son savoir-faire est indispensable pour la réalisation d’ouvrages solides et esthétiques. Pour les personnes qui souhaitent embrasser une carrière dans la ferronnerie, l’agencement de décoration, la menuiserie métallique ou encore la métallerie traditionnelle, ce métier est fait pour vous. Retrouvez l’essentiel à savoir sur la profession de métallier.

Qu’est-ce que le travail de métallier ?

Le métallier est un artisan qui accomplit différents types de missions. Il possède des compétences qui lui permettent d’intervenir à plusieurs niveaux dans le travail des métaux. Il peut parfaitement assumer un rôle de concepteur. Dans ce cas, il se charge de réaliser un croquis, voire de dessiner un ouvrage dans le strict respect des plans d’architecture qui lui sont fournis. Il opère également dans la fabrication de diverses pièces métalliques en atelier. Muni d’outils adéquats, il procède à la découpe des éléments qu’il utilise avant de les façonner selon les besoins des clients.

Ce spécialiste de la métallerie fabrique aussi de la tôle, des tubes ou des feuilles d’acier essentiels à la construction d’un bâtiment. À titre d’exemple, pour la réalisation d’ouvrages sur mesure en métal, découvrez l’entreprise SWISTEK dont l’expertise est reconnue aussi bien en France qu’à l’étranger. Il est, en effet, possible de recourir à des métalliers qui sont de vrais experts en fabrication de rampes, d’escaliers et structures métalliques diverses. Le travail du métallier consiste par ailleurs à poser des ouvrages métalliques en tout genre. C’est un professionnel outillé pour assembler des pièces sur un chantier et assurer leur maintenance. Il intervient également pour effectuer un rivetage, un boulonnage et des soudures de pièces métalliques.

Quels sont les différents types de métaux qu’il travaille ?

Le métallier est un professionnel qui possède le savoir-faire nécessaire pour travailler et manipuler à sa guise plusieurs formes de métaux.

L’acier

Il s’agit d’un alliage constitué en grande partie de fer et de carbone dans une proportion plus faible. Ce métal a la particularité d’être très sensible à la corrosion. C’est pourquoi le métallier lui applique des traitements adéquats pour sa protection comme la galvanisation. Il peut aussi prévenir ce phénomène grâce à des procédés tels que le thermolaquage et la peinture.

L’aluminium

Extrait de minerai, notamment de la bauxite, ce métal est destiné à la production industrielle. D’une légèreté supérieure à celle de l’acier, mais moins dense que ce dernier, il a l’avantage d’offrir une plus grande malléabilité. L’aluminium se démarque également par une résistance exceptionnelle à la corrosion. Ses propriétés particulières le destinent à une utilisation pour des projets bien précis.

Le laiton

Tout comme le bronze, le laiton est un alliage formé principalement de zinc, de cuivre et/ou d’étain. Dans son état brut, c’est un métal très sujet à la corrosion se manifestant par l’apparition d’une couche vert-de-gris. Ce matériau se distingue par un rendu d’une excellente qualité tant au niveau de l’aspect que de la couleur. Généralement, le laiton est employé pour la réalisation d’ouvrages métalliques de luxe.

L’inox

Ce type d’acier se compose de carbone et de fer, mais également de chrome. La présence de ce dernier élément favorise la formation d’une couche de protection qui évite l’apparition de rouille sur un ouvrage en inox. Le métallier utilise l’acier inoxydable pour des dispositifs à installer dans un lieu humide comme la cuisine ou s’ils seront exposés aux intempéries. L’inox est ainsi privilégié pour des plans de travail, des pièces de mobilier, des comptoirs, mais aussi des ouvrages dans l’univers marin ou aquatique, à l’extérieur, dans des bateaux, etc. En plus de son esthétique exceptionnelle, l’inox séduit par sa facilité d’entretien. Il ne nécessite aucun traitement particulier, mis à part le polissage initial et le brossage.

Comment le travail est-il effectué ?

Le travail du métallier se fait en 3 grandes étapes. La personne qui exerce ce métier démarre l’opération de façonnage du métal par une phase de conception. Il s’agit à ce niveau d’effectuer les différentes mesures nécessaires et dessiner l’ouvrage métallique à réaliser. Ensuite, le métallier passe à la fabrication des pièces qu’il prend le soin de bien découper. Après les avoir modelées, il procède à leur soudure. La pose de l’ouvrage métallique, sa maintenance et son entretien sont également des aspects très importants dans le processus du travail du métal. Le métallier prépare et installe ainsi toute forme de fermeture en métal, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il peut également poser les automatismes qui commandent des éléments tels que les échafaudages, les grilles, les portes, les clôtures, les rideaux, etc.

En matière d’installation de dispositifs métalliques, ce spécialiste est le plus souvent amené à manipuler de lourdes charges. C’est pour cette raison que nous vous recommandons d’avoir une très bonne condition physique, si vous souhaitez vous lancer dans cette profession. De plus, il faut disposer de l’outillage approprié et appliquer des méthodes spécifiques tout en respectant certaines règles de sécurité. Par ailleurs, il est important de posséder des compétences techniques en ingénierie et des qualités comme le sens de la créativité.

Les différentes applications du travail d’un métallier

Le métallier réalise des escaliers, des menuiseries, des constructions, du mobilier métalliques ainsi que des ouvrages en métallerie fine et en ferronnerie. Vous pouvez lui confier la confection :

  • d’un escalier en colimaçon,
  • d’un escalier avec limon central,
  • d’un portail,
  • d’une fenêtre,
  • d’une mezzanine,
  • d’une verrière,
  • d’un mur rideau en métal.

Dans des domaines tels que la ferronnerie et la métallerie fine, le métallier conçoit et fabrique vos garde-corps, vos grilles, vos auvents, vos marquises et vos brises-vue. Les étagères, les chaises, les tables et les trappes en métal font également partie des applications du travail d’un métallier.

portrait du métier de métallier

Les différentes techniques utilisées dans le travail des métaux

Plusieurs techniques peuvent être employées dans le travail des métaux. La galvanisation de l’acier est l’un des procédés que le métallier utilise lors de ses interventions. Celle-ci est privilégiée pour appliquer une couche de zinc à une pièce en acier pour la protéger de la corrosion. Avant de la tremper dans un bain de zinc en fusion, elle est soumise à différents bains de préparation. À la fin du processus, la pièce métallique est recouverte d’une mince couche de zinc. En tant que technique de peinture des pièces en métal par cuisson, le thermolaquage est aussi utilisé. Pour rendre parfaitement homogène la surface des métaux sur lesquels il travaille, le métallier a également recours au polissage. Contrairement aux deux procédés précédents, il n’emploie aucune substance additive.

Pour la mise en œuvre de ces techniques, le métallier s’équipe de différentes machines et outils :

  • machines à souder,
  • découpeuses,
  • fraiseuses,
  • tours,
  • bains galvaniques,
  • creusets,
  • laminoirs et marteaux,
  • fours métallurgiques,
  • scies à guichet.

Ces différents équipements sont destinés non seulement à un traitement mécanique des métaux, mais aussi à un traitement thermochimique et thermique efficient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.