Accueil > FORMATIONS / APPRENTISSAGES > Portraits de métiers > Devenir professeur des écoles

Devenir professeur des écoles

Le métier de professeur des écoles se révèle passionnant et exigeant à la fois. Ainsi, l’instituteur(trice) ou le maître(esse) exerce dans les écoles maternelles et primaires. Il initie les enfants de 2 à 11 ans à la lecture, à l’écriture et au calcul. Bien évidemment, les enfants apprennent aussi les règles de la vie en société. Si vous aspirez à évoluer auprès des enfants, découvrez le métier de professeur des écoles : formation, mission, salaire…

Le salaire des enseignants

Le niveau d’exigence du métier se reflète à travers le salaire des professeurs des écoles en France. Bien évidemment, ce salaire d’enseignant évolue selon sa qualification et son ancienneté. En plus du salaire, il touche des indemnités annuelles à titre d’heures supplémentaires. De même, un enseignant qui occupe le poste de directeur touche des indemnités complémentaires.

enseignante

Les compétences d’un(e) maître(esse) de maternelle

Le professeur en maternelle interagit avec des tout-petits de deux ans et demi à 6 ans. Il les initie à l’autonomie et à la vie en milieu social. Les enfants apprennent ainsi à s’exprimer au milieu d’un groupe. L’enseignant voit ses élèves se développer et progresser de jour en jour. À noter que la structuration de la personnalité de l’enfant s’effectue dès les classes préscolaires.

L’enseignement en maternelle se base sur trois axes qui sont : les apprentissages de base, la socialisation et l’épanouissement. De ce fait, le professeur doit faire preuve de méthodologie et de pédagogie. Les séquences d’apprentissage tournent autour d’activités basiques comme le dessin, la peinture, le bricolage, les contes, les chants, la musique… Même chez les petits, la rigueur s’avère essentielle. Aussi, les élèves doivent pouvoir réaliser leurs devoirs dans le temps imparti. Attention, il ne faut pas confondre les classes maternelles et la garderie.

Compte tenu de ses compétences, le professeur en maternelle est amené à travailler dans des écoles ordinaires mais aussi dans des structures scolaires spécialisées. Il forme aussi bien les enfants dits normaux que les petits atteints de troubles de l’apprentissage ou de handicaps. Il collabore bien évidemment avec des professionnels paramédicaux comme les psychomotriciens et les puériculteurs.

Le rôle de l’instituteur(trice) en école primaire

L’enseignant au primaire prend le relais en renforçant les aptitudes langagières, sociales et mathématiques des élèves. Les échanges se veulent plus dynamiques pour optimiser la compréhension des enfants. L’enseignant sera aussi amené à faire des tests et des examens visant à cerner le niveau des élèves.

Pour ce qui est des compétences, l’instituteur de niveau primaire doit savoir identifier les éventuelles difficultés d’apprentissage à travers les comportements de ses élèves. Son rôle consiste à adapter ses cours en fonction des besoins de chacun. En parallèle, il fournit aux parents des stratégies pour favoriser le développement de leurs petits. Les services d’un assistant seront requis si nécessaire.

À travers ses cours, l’instituteur au primaire vise à développer voire à optimiser le leadership de ses élèves. Dans le même temps, ces derniers apprennent à gérer leur stress et à renforcer leur estime de soi. Les petits développent aussi leurs aptitudes communicationnelles.

Le parcours d’un professeur des écoles

Le métier de professeur des écoles exige de réussir au Concours de recrutement de professeur des écoles (CRPE). Peuvent s’y inscrire les titulaires de M1, de M2, d’un master 2 (l’équivalent du bac +5). En outre, le stagiaire ne peut aspirer à un poste de titulaire qu’après l’obtention de son M2. De même, les agents de la fonction publique peuvent aspirer à une carrière de professeur des écoles. Pour ce faire, ils doivent passer un concours interne. Une troisième forme de concours est accessible aux non-fonctionnaires. Ces derniers doivent toutefois prouver une expérience professionnelle.

Les personnes qui prévoient de se reconvertir professionnellement peuvent également devenir professeurs des écoles. Pour pouvoir enseigner dans une école maternelle et élémentaire, il leur faudra passer le concours CRPE qui convient à leur statut. Ce métier est aussi accessible aux parents qui ont élevé au minimum trois enfants. Toutefois, ils devront présenter un livret de famille, une attestation de versement d’un supplément familial. Un justificatif de la CAF s’avère aussi indispensable.

Le métier de professeur des écoles évolue. Après plusieurs années de services, l’enseignant peut poursuivre sa carrière au sein du réseau d’éducation prioritaire (REP). Il peut également demander à être muté dans un département d’outre-mer. L’instituteur est aussi amené à exercer ses fonctions tout en suivant une formation en vue de devenir un enseignant spécialisé. Pour rappel, un professeur des écoles peut parfaitement occuper le poste de directeur d’école. Pour cela, il devra disposer de 3 années d’exercice. Un inspecteur opérationnel depuis 5 ans peut aussi aspirer à ce poste. Cette condition est valable pour les maîtres formateurs et pour les conseillers pédagogiques.

professeur des écoles

Le métier d’enseignant : les avantages et les contraintes

La richesse du métier de professeur des écoles repose sur la relation privilégiée enseignant-élève. C’est un vrai plaisir de les voir développer leur potentiel au quotidien. Dès leur plus jeune âge, les petits apprennent les valeurs de citoyenneté. De son côté, l’enseignant tire des avantages de ses échanges avec les petits. Il approfondit ainsi ses savoirs, s’approprie les innovations pour optimiser son expertise. Dans le même temps, l’enseignant fait évoluer ses méthodes pédagogiques. Dans une autre optique, le métier de professeur des écoles permet de concilier vie professionnelle et vie privée.

Comme n’importe quel métier, celui d’instituteur en maternelle ou en primaire comporte quelques contraintes. Dans une société où prime le concept d’enfant-roi, le maître doit faire face à des comportements plus ou moins imprévus. De plus, les parents tiennent parfois le professeur pour responsable des échecs scolaires de leurs enfants. C’est aussi un métier qui nécessite de s’adapter aux changements imposés par les réformes continuelles. Quoi qu’il en soit, l’instituteur sera amené à relever d’importants défis pour garantir la réussite de ses élèves.

Malgré les idées reçues, le métier d’enseignant nécessite une bonne dose d’endurance. Le maître tient plusieurs rôles comme celui d’homme de science, de fonctionnaire, de policier, d’éducateur et d’ami. Son emploi du temps s’étend au-delà des horaires classiques. Une fois chez lui, le professeur doit préparer ses cours, analyser l’évolution de ses élèves et élaborer des méthodes pédagogiques plus pertinentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *