Accueil > FORMATIONS / APPRENTISSAGES > Formation médicale > Le métier d’hypno-thérapeute : Hypnose, une pratique de plus en plus prisée
hypnose

Le métier d’hypno-thérapeute : Hypnose, une pratique de plus en plus prisée

Qu’est-ce que l’hypnose ? Vous avez peut-être entendu parlé de cette pratique à la télévision ou dans les journaux, mais saviez-vous qu’il s’agit d’une pratique de plus en plus prisée et largement exploitée dans le cadre médical ? Le métier d’hypno-thérapeute est en effet en vogue, et les résultats des thérapies sont parfois stupéfiants ! Découvrons ensemble les principes de base de l’hypnose.

Hypnose : définition

C’est à James Braid, un chirurgien anglais, que l’on doit l’appellation actuelle d’« hypnose ». En 1855, il introduit le concept d’état de conscience modifiée qu’il nomme « théorie de l’hypnose et de la guérison psychocorporelle liées à un état donné ».

Pour la définir, on pourrait dire que c’est un état de conscience modifiée ! Un état hypnotique singulier que nous connaissons et que nous pratiquons sans le réaliser.

Cela arrive parfois naturellement et spontanément, vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes en état d’absence. Par exemple, lorsque vous conduisez, un mode « automatique » est rapidement activé dans votre esprit après un certain moment. C’est comme si vous étiez présents sans l’être vraiment, votre esprit est accaparé par des idées, images internes, sensations et même des émotions.

Cet état de transe se situe entre l’éveil et le sommeil et est similaire à une communication interne avec le subconscient. On devient, ainsi, indifférent à ce qui se passe dans la réalité. Globalement, ce sont donc tous les moments où l’esprit se soustrait.

Toutefois, lorsqu’on a recours à un thérapeute ou hypno-thérapeute, c’est un peu différent puisque l’on donne accès à notre esprit inconscient à ce dernier. La technique est différente selon les thérapeutes, et cet état de non conscience devient provoqué.

Scientifiquement parlant, les tracés d’EEG des sujets hypnotisés montrent de légères modifications mais aucun des signes électriques de sommeil paradoxal ou de sommeil profond.

A quoi sert exactement l’hypno-thérapie ?

Il y a déjà plusieurs types d’hypno-thérapie : Ericksonienne, Lancasterienne, auto-hypnose, mais la plupart du temps, celle-ci est utilisé à but thérapeutique ou médical. Elle permet au thérapeute d’analyser le patient et de connaître ses pensées les plus profondes.

Elle est parfois utile à la remémoration des souvenirs qui sont enfouis et qui pourraient aider à avancer dans sa vie. Selon des études, elle semble aussi assez efficace pour lutter contre les mauvaises habitudes telles que le tabac, les troubles de compulsion, les phobies, la gestion de l’anxiété et les états de stress.

De plus, chez de nombreux sportifs, cette technique aide à une meilleure concentration et performance et une bonne visualisation de leur objectif. Elle pourrait même être efficace pour les démarches de développement personnel comme la confiance et l’estime de soi, la prise de parole et l’aptitude à s’exprimer en public !

formation hypnose

Selon la « British Medical Association », durant un état hypnotique, des phénomènes comme la paralysie, la rigidité musculaire, les modifications vasomotrices peuvent être produites et supprimées. Selon le témoignage d’une patiente au CHU de Liège, l’hypnose est devenue une pratique utilisée même pour les petites chirurgies mais elle est souvent associée à une anesthésie locale.

Il faut savoir que les résultats ne sont observés que quand le patient est conscient et coopérant. Mais aussi, qu’il existe des contre-indications à cette pratique comme : la paranoïa, l’alcoolisme, et les dépressions sévères).

Comment devenir hypnothérapeute ?

Tout d’abord, il faut savoir que des connaissances en psychologie et en développement personnel sont indispensables pour devenir hypno-thérapeute. Bien que la plupart des personnes qui exercent cette pratique soient généralement des éléments du corps médical et biomédical, la formation pour devenir hypno-thérapeute est ouverte à tous. Ainsi, tout le monde à la chance de se former, seules l’envie et la motivation sont exigées !

Les formations existantes pour devenir hypno-thérapeute sont payantes, et durent, pour la plupart, plusieurs mois afin de pouvoir toucher aux différents aspects du domaine. Ces formations peuvent se faire dans des instituts et même dans des universités. Il existe d’autres formations privées de courte durée mais à programme intense, avec une certification reconnue par l’État.

Les qualités pour devenir un hypnothérapeute :

Pour devenir hypno thérapeute, Il faut s’équiper d’une grande patience et savoir être à l’écoute du patient. Il faut être compréhensif, mais aussi empathique. Il est également obligatoire de s’armer de qualités en communication, pour apprendre à mettre le patient à l’aise. Enfin, avoir un bon sens de l’observation et une bonne interprétation du “Bodylanguage” sont des qualités non négligeables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *