Accueil > TROUVER UNE FORMATION > Formation professionnelle > Ecole de kinésithérapeute : études, diplômes et formation pour devenir kiné
Formation kinésithérapeute

Ecole de kinésithérapeute : études, diplômes et formation pour devenir kiné

Le kinésithérapeute est un individu qui contribue à la rééducation des patients qui souffrent de paralysies, de troubles neurologiques, mais aussi victimes d’accidents. Il accompagne également les enfants et les adultes atteints d’affections circulatoires, respiratoires ou rhumatismales, en l’aidant à avoir à nouveau une fonction motrice optimale.

Le kinésithérapeute ou kiné, effectue ces prestations de manière instrumentale ou manuelle pour soulager divers maux qui affectent les patients. Il travaille le plus souvent en formule libérale dans un cabinet privé, seul ou avec des associés. On le retrouve également dans les hôpitaux. Devenir kiné ne se fait pas du jour au lendemain, il faut bien faire une formation kinésithérapeute.

Fini le concours kinésithérapeute

Depuis 2017, il n’y a plus de concours kiné. Dorénavant, les bacheliers qui veulent devenir kiné doivent s’inscrire à la fac. Pour cela, trois (3) options s’offrent à eux : ils peuvent s’inscrire en première année commune aux études de santé (Paces), en licence de sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps) ou en licence de sciences technologies santé (STS). À l’issue d’une sélection, des étudiants seront admis en première année d’études.

À cet effet, le gouvernement définit un numerus clausus chaque année concernant le nombre d’étudiants qui est autorisé à entrer dans un Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK). Ainsi, les étudiants n’auront donc qu’à s’acquitter des frais universitaires, à la place des 5000 € réclamés par une prépa privée. S’il ne réussit pas, l’étudiant pourra compter sur les nombreuses passerelles pour se réorienter.

Formation kiné

Cinq  ans d’études après le bac pour la formation de kiné

Depuis 2015, la formation kinésithérapeute a subi une réforme importante. Cette réforme des études a ainsi entrainé un surcroit des études, qui sont passées de trois (3) à quatre (4) ans, en plus de l’année de sélection qui devance l’intégration en IFMK. Ainsi, c’est désormais cinq (5) ans d’études qui permettent aux futurs kinésithérapeutes d’obtenir un diplôme bac +5 reconnu (niveau 1 au RNCP).

Malgré qu’il faille attendre pour obtenir le grade de master, il s’agit là déjà d’une grande avancée. Les étudiants admis en première année en IFMK pourront ainsi se remettre à niveau. Les étudiants provenant de Paces disposent déjà une bonne aptitude et maitrisent parfaitement l’anatomie dans son intégralité et ceux de Staps possèdent de réels atouts.

Ecole de kiné : le déroulement de la formation kinésithérapeute

La sélection pour la formation kinésithérapeute est assez stricte et régit par un numérus clausus bien défini (En 2017-2018, 2 756 étudiants ont été sélectionnés). La formation kinésithérapeute requiert l’obtention d’un bac scientifique (notamment S). La formation kinésithérapeute est divisée en deux (2) cycles de deux (2) ans chacun : le premier cycle est réservé aux bases et a l’ingénierie de la kinésithérapie, et à toutes les connaissances transversales (méthodologie, anglais, par exemple).

Le second cycle a une orientation plus pré professionnelle. La formation a une durée au total de nombreuses semaines avec cette répartition : 3 220 heures de travail personnellement, 1 980 heures qui sont dédiées aux formations théoriques et pratiques et 1 470 heures qui permettront de pratiquer réellement la masso-kinésithérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *